tj1

Ceux qui me connaisse savent tout le mépris que m’inspire les sectes ainsi que toute forme d’endoctrinement, alors quand j’ai appris que ce déroulait annuellement en juillet un rassemblement des Témoins de Jéhovah, je n’ai pas pu résister à rechercher sur le net des informations.

Et à la découverte de la petite polémique que déclanche cette secte auprès de nos parlementaires, je préfère vous livrer aujourd’hui un condensé de plusieurs articles plutôt qu’un post écrit seulement par mes petits doigts.

Le week end dernier a eu lieu dans le stade Bollaert de la ville de Lens, le rassemblement annuel des témoins de Jéhovah. Les Témoins de Jéhovah, qui revendiquent 250.000 adeptes en France, ont été environ 10 000 personnes à Lens.

Le départ de la polémique 

Comme nous l’apprend le « nouvel obs » :

Le maire de Lens, Guy Delcourt, n’a pas pu interdire ce rendez-vous annuel des Témoins de Jéhovah pour des raisons légales.
"Les Témoins de Jéhovah prônent des comportements qui sont contraires à la République, mais la loi ne permet pas aujourd'hui de leur interdire ce genre de rassemblement", a-t-il déclaré.
"Il y a un manque de courage politique des gouvernements, un manque de clarté dont profite ce mouvement", a-t-il ajouté.

Bien que ce mouvement a été classé comme organisation sectaire en 1995 par une commission parlementaire il reste à ce jour une association cultuelle et, à ce titre, autorisée à tenir des rassemblements publics. 

Le Ministre des Cultes, Nicolas Sarkosy a été interviewé à ce sujet sur Europe 1, le 18 juillet 06 et voilà quelques extraits de la réponse qu’il fait au désir du maire d’interdire ce rassemblement.  

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Vous venez d’entendre Nicolas SARKOZY, l’appel que vous adressez le maire de Lens. Depuis quelques jours, dans quelques jours, 20 000 témoins de Jéhovah vont se rassembler légalement sur le stade de Lens qui leur a été loué. Et il vous demande d’intervenir. Est-ce que c’est à vous d’intervenir en tant que ministre des cultes ?

NICOLAS SARKOZY
Ah ça c’est formidable. Enfin je suis là parce que dès qu’il y a un problème, voilà qu’on se retourne vers moi. La location du stade ne m’appartient pas, je ne suis pas maire de Lens, je ne suis pas propriétaire du stade de Lens et j’ai appris, comme vous, que les témoins de Jéhovah se réunissaient dans le stade. Mais alors je dis au maire de Lens que les témoins de Jéhovah sont une association cultuelle, reconnue expressément par le conseil d’Etat et qui bénéficie, à ce titre, de la liberté de réunion. Alors je voudrais comprendre la position des socialistes.

JEAN-PIERRE ELKABBACH
Donc vous voulez dire qu’il n’y a rien à faire.

NICOLAS SARKOZY
Lorsqu’il s’agit d’étrangers clandestinement en France et sans papiers, ils appellent à ne pas respecter la loi. Et lorsqu’il s’agit d’associations cultuelles reconnues par le conseil d’Etat, ils me demandent d’interdire la réunion. La liberté de réunion, c’est un droit constitutionnel. On peut pas décider parce qu’on est ministre de l’Intérieur qu’untel ou untel n’a pas le droit de se réunir.

Et le deuxième acte... 

Suite à cette interview, le député JEAN-PIERRE BRARD dans un communiqué de presse du 19 juillet déclare :

«  Nicolas SARKOZY pratiquerait-il l’amnistie pour les Témoins de jéhovah ?

Dans une interview radio-diffusée ce mardi 18 juillet au matin, le ministre de l’Intérieur, Nicolas SARKOZY, a cru devoir dédouaner l’organisation des Témoins de jéhovah de ses actes délictueux en se référant à un arrêt du Conseil d’Etat qui reconnaîtrait le statut cultuel à l’organisation des Témoins de jéhovah (statut qui ne lui est d’ailleurs nullement reconnu, le Conseil d’Etat faisant simplement référence à un arrêt du 6 octobre 1999 de la cour administrative d'appel de Lyon contesté par les Témoins de jéhovah qui revendiquaient le statut cultuel).

En tout état de cause, la prétention des Témoins de jéhovah à bénéficier d’un statut cultuel ne peut les exonérer de l’application des lois de la République.

Est-il besoin de rappeler au Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur que cette organisation est connue notamment pour :Faut-il également rappeler à monsieur SARKOZY que cette organisation fait partie des mouvements épinglés à plusieurs reprises par les rapports parlementaires sur les sectes ainsi que par ceux de plusieurs missions interministérielles successives pour des pratiques contraires aux lois de la République ?

·         viol de la loi fiscale par condamnation définitive, le 5 octobre 2004, par la cour de cassation, à un redressement fiscal de 45 millions d’euros.   

·         non dénonciation de faits de pédophilie : par condamnation, le 7 octobre 2005 par la Cour d’assises de la Gironde d’un ex-adepte des Témoins de jéhovah à la peine de douze ans de réclusion criminelle pour viols sur mineure de 15 ans par ascendant légitime. Les Témoins de Jéhovah avaient jugé le coupable en le traduisant devant le Conseil des Anciens, mais n’avaient pas saisi la justice de la République.   

·         refus de la transfusion sanguine alors qu’un avis de l’Académie nationale de médecine du mardi 9 décembre 2003 - adopté à l’unanimité moins une abstention - dénonce le fait « qu’une minorité radicale, quelle que soit son appartenance religieuse, cherche à imposer ses vues à l’ensemble du personnel de santé et aux autres patients, fussent-ils de la même confession, dans un établissement tel qu’un hôpital public, au détriment de l’intérêt général » 

La tolérance zéro, prônée par monsieur SARKOZY ne s’applique-t-elle pas à des organisations sectaires ayant fait l’objet de décisions judiciaires dans notre pays ?

Nos concitoyens attendent du Ministre de l’Intérieur qu’il protège leurs libertés individuelles et collectives contres ceux qui les violent.

Que monsieur SARKOZY se joigne au consensus des députés et sénateurs de gauche et de droite qui agissent clairement pour la défense des libertés fondamentales individuelles et collectives garanties par les lois de notre Etat plutôt que de venir en renfort de groupes à caractère sectaire. »

Comment se déroulent ces rassemblements des Témoins de Jéhovah ?

Au-delà de cette polémique intéressons-nous un peu plus en détail à ce type de rassemblement jéhoviste.

Les témoignages des anciens adeptes sont à ce titre très édifiants en voici quelques extraits de l’un d’eux. 

« Plus de six mois avant ce rassemblement, les adeptes sont conditionnés au cours de leurs réunions pour être présents sous peine d’être dévalorisés ou mis à l’index. »  

« Une organisation quasi militaire est mise en place pour une efficacité maximum au moindre prix. Les adeptes volontaires travaillent sous l’autorité des chefs qui ont établi un plan de travail extrêmement détaillé. » 

La préparation :
"Dès 7 heures environ 800 adeptes arrivent sur le site avec leur restauration, leurs propres outils et tenues de travail ; des casques et des chaussures de sécurité sont vendus sur place pour ceux qui n’en ont pas. Pas de dédommagement. A leur arrivée, une rapide prière est faite, ensuite des chefs d’équipe donnent leurs consignes et répartissent le travail en précisant bien que dès qu’une tâche est terminée il convient de venir se présenter pour en effectuer une autre. Tout cela dure jusque 20 h. »
« Le choix des hôtels est imposé car les prix sont négociés pour des groupes, ainsi que l’itinéraire, le type de transport. Le matériel nécessaire aux assemblées (stand, tables, 9000 chaises, cloisons …) est transporté par des camions conduits par des adeptes, souvent des routiers en retraite."

L’organisation technique :

« Un service d’accueil composé de nombreux hommes de « confiance », c'est-à-dire possédant un « grade ». Ils sont chargés d’accueillir, de placer les adeptes mais aussi de surveiller les allées et venues. Chaque adepte doit avoir un badge avec son nom, prénom et la congrégation à laquelle il appartient, ce qui permet au service d’accueil de l’identifier. Une bonne tenue vestimentaire et comportementale est obligatoire sous peine d’être « conseillé » par les chefs de sa congrégation. Si des personnes se lèvent, entament une discussion ou vont aux toilettes, le service se charge de « conseiller » ces personnes pour qu’ils retournent à leur place en leur présentant un petit carton sur lequel est inscrit « Silence SVP ». L’accès aux toilettes est fortement déconseillé pendant les sessions, il faut y aller pendant la pause de midi. La secte demande de consommer des repas légers pour garder une attention soutenue à tous les discours.
Aucune poubelle sur l’ensemble du site, chacun doit emmener chez lui ses détritus, y compris les couches culottes ! »

« Des zones PMR (Personnes à Mobilité Réduite) sont prévues pour accueillir les personnes âgées ou malades, avec des brancards, des chaises longues et des fauteuils roulants. Même ces adeptes doivent absolument assister aux 3 jours d’assemblée pour profiter du « festin spirituel », comme dit la secte. Certains font des malaises, la plupart sortent lessivés de cette épreuve, tout en ayant montré une grande générosité. »
 

Les moments forts de l’Assemblée :

« Les adeptes vont entendre 15 heures de discours en 3 jours. Chaque adepte reçoit un questionnaire précis et doit trouver les réponses au cours de l’assemblée, puis sera contrôlé ultérieurement pour vérifier son sérieux. Les discours sont émaillés de nombreux témoignages d’adeptes qui viennent corroborer les bienfaits de la doctrine jéhoviste. Les intervenants sont naturellement des adeptes réputés « exemplaires ».
Le thème de 2005 est « Obéissez à Dieu ». C’est une constante de choisir des thèmes qui incitent à l’obéissance sans limite aux directives jéhovistes ; les aspects prophétiques et apocalyptiques sont toujours abordés. Les discours sont conçus par les chefs jéhovistes de Brooklyn pour le monde entier. »

Le baptême de nouveaux adeptes par immersion dans l’eau :

« Cet événement leur est présenté comme un point de départ même si cela leur a pris parfois plusieurs années pour remplir les conditions de la secte. Il leur sera clairement signifié que Satan va tout faire pour les détourner de Jéhovah, ce qui amènera le nouvel adepte à interpréter tout événement plus ou moins malheureux comme une attaque satanique, gage de l’approbation divine. Ce discours de baptême rappelle solennellement l’engagement pris par les adeptes plus anciens, ce qui revient à un rappel à l’ordre, avec l’idée constante que si l’on fait quelque chose qui déplait à Jéhovah, on risque de mourir lors de la fin du monde. »

Le « Drame biblique » :

« De quoi s’agit-il ? On exploite une situation tirée de la Bible pour expliquer aux adeptes comment résoudre leurs problèmes. Ce drame est enregistré à la base nationale de Louviers avec une bande musicale pour donner un accent mélodramatique. Puis, localement, quelques adeptes se déguisent en personnages bibliques exécutant une pantomime. Une situation contemporaine présente souvent une famille jéhoviste faisant face à un problème courant (dispute, rejet de l’autorité, sexe, ...). La situation est tronquée de façon à montrer que c’est la faute du « monde » (les non-Témoins de Jéhovah) et la faute de la famille jéhoviste qui doit faire des efforts dans un domaine pour se trouver bénie par Jéhovah. Comme l’ensemble des assistants, je retirais de ce drame biblique une liste de points à corriger dans ma personnalité pour avoir la bénédiction de Jéhovah, et au fil du temps cette liste s’accroît, devient pesante et contribue à faire de vous un pantin dans les mains de la secte. »

Les « offrandes » annuelles à Jéhovah :

« Les adeptes présents feront des offrandes quotidiennes pour, en quelque sorte, « payer » leur place : la secte évalue à une place de cinéma la demi journée. Par exemple pour le site de Gayant, dans le Nord, cela représente 6 demi journées x 8 000 assistants x 7,5 € = 360 000 € cette année.

Des boîtes à offrandes (boîtes blanches immaculées avec une grande inscription en noir) sont disposées dans tous les recoins du site. Le relevé du contenu est fait 2 fois par jour par un service spécial. La secte conseille les chèques ; on la comprend, la générosité est plus grande avec un chèque qu’avec du liquide…. Matin et soir des rappels sont faits pour rappeler la générosité à manifester envers Jéhovah. Souvent il est fait état que les dons ne sont pas à la hauteur des frais engagés. Ce qui pèse sur la conscience des adeptes qui pensent alors passer à côté de la bénédiction de Jéhovah.

A chaque assemblée, la secte présente de nouveaux ouvrages édités et imprimés par ses soins et censés apporter des éclaircissements sur l’intervention imminente de Jéhovah ou de nouveaux conseils pour devenir un meilleur chrétien. Chaque adepte se doit d’acquérir autant d’exemplaires de chaque ouvrage qu’il y a de membres dans sa famille et de nombreux autres exemplaires de chaque ouvrage à placer en prédication. »

Et pour finir, voilà en 7 points les méthodes d'endoctrinement des témoins de Jéhovah

Toujours d'après des témoignages d'anciens adeptes.

Plan en 7 étapes.

1.       Placement d'un livre ou d'un périodique dans de nouvelles mains ou dans de nouveaux foyers. La plupart des gens ont des connaissances trop superficielles de la Bible pour être troublés par les enseignements de l'Association.

2.       Encouragement, par une deuxième visite, à lire et à étudier les publications de l'Association. L'appétit du candidat est stimulé par des remarques dramatiques concernant les événements mondiaux, par un entretien empreint de sympathie sur des problèmes personnels.

3.       Consentement à recevoir "une étude biblique à domicile" hebdomadaire, étude non de la Bible mais des publications de l'Association, avec un "Témoin de Jéhovah". Ces livres bourrent l'esprit du candidat de leur phraséologie et de leur enseignement jusqu'à ce que ce dernier parle et pense comme le veulent les tribuns "théocratiques" du quartier général.

4.       Affiliation à un groupe d'étude local en vue d'une séance hebdomadaire d'instruction et de formation destinée à un groupe de candidats intéressés. Là, un représentant de l'Association dirige l'étude d'un manuel avec questions et réponses. Les participants cherchent et lisent les versets bibliques (bien souvent sans leur contexte) destinés à justifier l'enseignement de l'Association.

5.       Participation le dimanche à l'étude de "La Tour de Garde" dans la "Salle du Royaume". Les questions imprimées dans ce périodique bimensuel renvoient le lecteur au passage précis de l'article donnant la réponse, comme cela se présente dans un manuel scolaire; de cette manière l'enseignement des "Témoins de Jéhovah" pénètre plus profondément dans l'esprit.

6.       Fréquentation régulière des réunions de service, des classes de formation pour les visites à domicile, le placement de livres et de périodiques, et l'envoi au quartier général des rapports exacts de l'œuvre accomplie pour le "royaume". Si le candidat met sa formation fidèlement en pratique, il est prêt pour la dernière étape.

  1. Baptême par immersion, manifestation de l'entrée dans "l'Organisation de Dieu". On devient "proclamateur du royaume", serviteur de "la bonne nouvelle du royaume". Si l'on reste fidèle aux ordonnances de l'Association, on peut être sûr d'être dans le "royaume". C'est du moins ce que la secte promet!

Plus d'info? 

Allez donc faire un tour sur ces sites : 

unadfi 

prevensectes 

info-sectes