asv

Il est loin le temps où ma solitude m’entraînait sur les tchats. Avec le recul je garde plus le souvenir de conversations vides, de mort de faim (dragueur) lourdingue et de ces dialogues où l’on sait au bout de quelques phrases envoyées à qui l’on a à faire.

Evidement il y a les potes, ceux qu’on apprécie de voir connectés mais ces rares instants n’effacent pas les autres.

A croire que l’on ne sait pas bien communiquer sur la toile.

Déjà le début, si la conversation commence mal, elle a peu de chance de dépasser les 5 minutes de dialogue.

Alors je ne sais pas quel est le crétin qui a inventé le (hélas) célèbre ASV mais il n’a pas été bien inspiré.

Quoi de pire que de commencer une discussion par : ASV ?

Age : quand on établit son profil sur un tchat soit on met son vrai age, soit on ment, soit on met autre chose sans rapport. Au début je mettais mon vrai age, je craignais un peu que personne ne vienne discuter avec une vieille (tout juste la trentaine mais en rapport avec la moyenne d’age sur les tchats je faisais office de vieille peau). Mais étrangement ce fut le contraire, qu’est-ce que j’ai pu me faire draguer par des jeunots en quête d’expérience. Je vous assure que je n’en ai pas profité…si, si…je vous le dis. Au bout d’un certain temps, j’ai pris l’habitude de ne plus mettre d’age, ce qui ne veut pas dire que je mentais sur mon age, mais je préférais décider du moment où je le révélerai.

Je me demande donc pourquoi insister d’entrée pour connaître l’age de la personne avec qui on commence un dialogue ? Quelle maladresse et rapidité, faut-il être si pressé sur la toile que de tout vouloir savoir de suite ?

Sexe : quand on se connecte on choisi d’être en bleu (garçon), en rose (fille) ou vert (indéterminé). C’est très original vous trouvez pas ?

Dans mes premiers temps de tchat je choisissais le rose naturellement, mais très rapidement si on ne souhaite pas être assailli par des hordes de bleus affamés, la neutralité s’impose, elle n’empêche pas la drague et les asv mais le nombre de mort de faim est plus réduit.

Ceci dit j’ai toujours répondu franchement quand on me demandait si j’étais une fille ou un garçon quand j’apparaissais en vert, et ce sans faire attendre, trop de gens jouent à se faire passer pour un autre, autant jouer la carte de la sincérité sur notre nature.

Ville : là aussi on a le choix dans le profil de l’indiquer, beaucoup le font pour papoter dans les salons dédiés à leur ville. Je n’indique jamais ma ville ou plutôt mon petit village, non pas par peur qu’un grand méchant loup vienne me violer la nuit, mais simplement je n’en vois pas l’intérêt. Le pays c’est pertinent, situer grosso modo la région pourquoi pas mais indiquer le lieu précis où on est à le vue de tous me donne l’impression qu’une part de moi-même est dévoilée sans que j’en maîtrise les effets. Même si j’ai toujours été telle que je suis dans la vrai vie ou sur le net, j’aime bien la couverture que me procure un pseudo qui protège et sépare ces deux existences que sont le monde réel et la vie virtuelle.

Alors si vous voulez ne pas effrayer les demoiselles, messiers tchatteurs ne veuillez pas utiliser ce langage abrutissant et simpliste et refusez de vous abaisser à cette mode du ASV, Lol, kikoo et j’en passe…vous verrez la limpidité du dialogue vous apportera bien plus que ces codes préfabriqués.

Et si vous ne croyez pas à la stupidité de ce faux langage écoutez donc terriblement efficace de Tessa Martin, ça devrait vous convaincre.