chien_en_cage

Aujourd’hui, c’est la journée mondiale des animaux. J’en profite pour vous inviter à aller signer cette pétition contre l’utilisation de la fourrure de chat et de chien.

Autant surprenant que cela puisse paraître, l’utilisation de fourrure de chat et de chien semble monnaie courante.

Et ce malgré l’arrêté du 13 janvier 2006 interdisant l’importation et la commercialisation de la fourrure de chat et de chien en France, en raison de son inapplicabilité.

Les termes de « felis felis » et de « canis canis » ne sont pas répertoriés dans la nomenclature scientifique. Ils n'existent pas. Et tout le monde sait qu’il est difficile d’interdire ce qui n’existe pas !!!

De plus, en France, il n'est pas obligatoire comme dans d'autres pays européens de mentionner le nom scientifique de l'animal utilisé pour sa fourrure. Donc il est possible de trouver sous l’appellation « lapin et d’autres plus farfelues » du chat ou sous « loup de Chine ou de Corée » du chien.

Plus de 55000 signataires pour l’instant, nous pouvons tous faire ce petit geste surtout en cette journée mondiale des animaux.

Mais pour lutter contre cette barbarie, le mieux c’est de ne pas porter de vêtements en fourrure ou de préférer la fourrure synthétique uniquement.

Je vous mets le texte de l’AFIPA joint à la pétition :

"Monsieur le Ministre de l’Economie,

L’Association Française et Internationale de Protection Animale (AFIPA) lutte depuis plusieurs années contre l’utilisation de la fourrure, notamment, celle de chat et de chien, obtenue dans des conditions de cruauté inouïe.

En janvier dernier, sous l’impulsion de l’AFIPA, vous avez co-signé un arrêté interdisant la fourrure de chat et de chien sur le territoire français.

Nous sommes, certes, satisfaits de ce texte, mais nous devons dire qu’il perd beaucoup de son efficacité s’il n’est pas accompagné d’une modification de la législation sur l’étiquetage de la fourrure.

Les dirigeants de l’AFIPA ont été reçus à ce sujet pas votre conseillère technique. Il ressort de cet entretien que nous n’avons pas ressenti de la part de vos services une réelle volonté de donner aux consommateurs les informations auxquelles ils ont droit sur la fourrure qu’on peut leur proposer.

Pourtant, les demandes de l’AFIPA sont légitimes et de simple bon sens : apposer sur l’étiquette,afin de responsabiliser l’acheteur comme le vendeur :
- le nom commercial
- le nom scientifique
- le pays de provenance
- la méthode d’abattage de l’animal sacrifié pour sa fourrure : gazé, électrocuté, piégé …

A l’heure actuelle, il est seulement obligatoire de mentionner le nom commercial de la fourrure, ce qui ne correspond à aucune référence scientifique et ne donne aucune garantie concernant les espèces interdites ou protégées : chaque année de nouvelles appellations fantaisistes et incontrôlables sont crées !

le nom commercial devient un nom de fantaisie permettant de contourner les interdictions !

Par exemple, suivant le cas le chien domestique peut aussi être vendu sous le nom de « Loup de Chine » ou « Loup de Corée » ou « Dog de chine « ou encore « Coyotte », les félins sont affublés de noms exotiques en toute opacité.

Cela est inacceptable, je me joins à l’AFIPA pour protester contre un étiquetage qui ne permet pas d’appliquer la loi.

Nous sommes des consommateurs, des amis des animaux mais aussi des électeurs et nous comptons sur les prochaines élections pour faire entendre notre voix trop souvent ignorée. En tant que citoyens nous ne pouvons accepter que des décrets ou des arrêtés soient de simples instruments de communication pour apaiser l’opinion sans que l’on se préoccupe de leur réelle application. Nous ne pouvons nous payer de mots et attendons de réelles avancées dans le domaine de la protection animale, nous comptons sur votre aide dans ce domaine précis du commerce de la fourrure.

Nous espérons aussi que vous recevrez, dans les meilleurs délais, les représentants de l’AFIPA, que vous accepterez de travailler sur ce dossier et que vous répondrez positivement à notre demande.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Ministre de l’Economie, l’expression de nos salutations les plus distinguées."

Liens utiles :

AFIPA

antifourrure.org

Gaia