Aujourd’hui j’ai 38 ans, il faut encore que je réfléchisse est-ce bien 38 ou 39 ?

Je ne vais quand même pas vérifier sur la carte d’anniversaire que j’ai reçu de ma mère ou me lancer dans un calcul mental un dimanche matin à 8h20 du matin.

Pas avant d'avoir bu le thé tout chaud qui infuse à mes cotés.

Je ne suis pas atteinte d’une quelconque sénilité précoce qui me fait oublier jusqu’à mon age, mais il se trouve qu’il y a quelques semaines j’étais persuadé que j’allais sur mes 39 ans ? Tout à fait sereine, quoique, je me sentais prête à aborder la fin d’une décennie, la dernière ligne droite avant la quarantaine, si redoutée, il parait…

C’est mon compagnon qui a remis les pendules à l’heure, c’est 38 que je viens d’avoir et non 39…ouf !

C’est donc mon premier anniversaire où je rajeuni et perd un an au lieu d’en gagner un…mais si…comment ça vous ne me croyez pas ?!