Twin Peaks c’est une série écrite par David Lynch et Mark Frost et qui sera diffusée en 2 saisons en 1990 et 1991 aux Etats-Unis. La version française ne se fera pas attendre puisqu’une première diffusion a lieu sur la 5 en 1991, ensuite sur Canal Jimmy en 1994 et puis sur Série Club en VO sous-titrée en 1997.
Les 29 épisodes sont disponibles en coffret cassettes vidéo (je les ai, je les ai, je les ai !!!) et le pilote (épisode 0) n’est passé qu’à la télé (mais je l’ai aussi, je l’ai aussi…). Une version différente du pilote est commercialisée "Qui a tué Laura Palmer ?" (je ne l’ai pas, je ne l’ai pas…je l’ai jamais vue).
Bien qu’on attribue souvent la série complète à Lynch, il n’en a réalisé que six (le pilote, le 3e, le 9e, le 10e, le 15e et le dernier, le 30e, qui est un épisode très lynchéen).

David Lynch réalise en 92 le film Twin Peaks, « Fire Walk With Me » suite à l’arrêt de la série (baisse d’audience), mise à part une actrice, tous les acteurs sont les mêmes que dans la série mais beaucoup de scènes coupées au montage font que certains d’entre eux n’apparaissent pas dans le film. Mis à part quelques éléments, je ne trouve pas que le film apporte beaucoup de réponses aux nombreuses énigmes de la série.

A quand la version DVD de la série? Oui, à quand ? Moi aussi je voudrais bien savoir…

Twin Peaks est une petite ville tranquille (51 201 habitants précisément) située à la frontière canadienne dans l'état de Washington.
Un horrible meurtre a lieu, une pauvre jeune fille est tuée (Laura Palmer) et la série tourne plus au moins autour de ce meurtre, de sa résolution et de ses nombreux mystères.

Scénar classique me diriez-vous ? Mais pourtant non, rien de classique dans Twin Peaks.

Ni les personnages réels comme par exemple:
- l’agent du FBI Dale Cooper (Kyle MacLachlan) dont le talent froid de déduction flirte avec sa passion pour le Tibet et ses rêves plus que curieux ainsi que ses pensées qu’il raconte à son dictaphone (Diane, sa secrétaire, est-elle réelle ou virtuelle, on ne le saura pas) et les gâteaux qu’il mange sans arrêt.
- Margaret, la femme à la bûche, veuve d’un bûcheron qui a péri dans les flammes et dont la bûche fera des révélations importantes ; elle aime bien manger du chewing-gum et le cracher ensuite n’importe où.
- Le Dr Lawrence Jacoby, psy en tenues hawaiiennes, aux tours de magies douteux et aux lunettes bicolores (pour équilibrer les 2 parties de son cerveau).
- Richard Tremayne, un snob idiot sans intérêt mais qui se fait à moitié manger le nez par un furet (scène que j’apprécie particulièrement).
- Nadine Hurley, la femme au bandeau qui, après une passion sans mesure pour les tringles à rideaux, grillera un plomb et se transformera en ado douée d’une force titanesque.
- Andy Brennan, adjoint du shérif émotif qui ne peut s’empêcher de pleurer ou de tirer n’importe quand.
- Ben Horne, entrepreneur de la ville qui se prendra pour le général Lee pendant quelques épisodes et revivra la guerre de Sécession avec des petits soldats en plomb.
- Le Major Briggs qui ne voit pas que des extra-terrestres dans la forêt…
- Lynch jouera même un petit rôle (Gordon Cole), celui du supérieur FBI de Dale Cooper, qui est quasi complètement sourd (sauf qu’il entend une seule personne, la charmante Shelly).
Etc…tous les personnages ne sont pas tout à fait nets.

Ni les personnages de « l’autre coté » : Bob (le méchant tueur), Mike (son ami mais moins méchant, qui s’est coupé le bras) le géant, le nain, les Tremond (grand-mère et fils) qui donne à la série son côté mystérieux ce qui la fera devenir une série culte pour tous les amateurs d’étrangeries (j’ai fait exprès), de mystiquerie (encore fait exprès), d’astrolonesquerie (héhéhé bon j’arrête).

Ni les mystères qui parsèment la « banale » enquête policière, comme la Chambre Rouge (dans les visions de Cooper), comme Waldo le perroquet témoin du meurtre, comme l’importance des hiboux, comme la mythologie autour de Glastonberry Grove et des loges (la Black Lodge et la White Lodge), comme les mains droites qui tremblent etc…

Ni les mini scènes absurdes :
- « invitation à l’amour » soap merdique que tout le monde regarde à Twin Peaks.
- des animaux qui apparaissent dans l’hôtel, à n’importe quel moment.
- des personnages qui dansent, qui sautent à la corde ou sont au comptoir habillés tous pareil sans lien avec l’histoire. Et il y en a tant d’autres…

Ni quelques phrases clés :
"Les hiboux ne sont pas ce que l'on pense"
"J'ai une âme solitaire".
"Il y a un homme dans un grand sac souriant"
« Les chewing-gums que vous aimez tant vont redevenir à la mode »

Ni, Ni, Ni…

Bref, à voir et à revoir, je me fais régulièrement ma dose…et je vous conseille d’en faire autant, si vous pouvez vous les procurer.

« Au travers des ténèbres d'un passé en devenir,
Le Magicien s'efforce de voir
Une porte de sortie qui ouvre sur l'Autre Monde
Le Feu Marche Avec Moi »

Un seul lien mais vous y trouverez TOUT : Twin Peaks