21 juillet 2007

Edika : Debiloff profondikoum et autres absurdités

J’ai une tendresse particulière pour cet auteur depuis mon adolescence boutonneuse (même pas vrai) du fait que lire Edika et ne rien y comprendre allait très bien avec mon état d’esprit de l’époque : « waaa c’est trop fort, on comprend rien, c’est comme la vie euhhhhhh » et puis ensuite parce que j’ai gagné du fric avec, en reproduisant un de ces dessins (un punk sur des chiottes) sur des vestes en jean, ce qui me permettait de m’acheter toute sorte de substances illégales, illicites et hautement hallucinogènes pour... [Lire la suite]
Posté par sayyadina à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :