22 août 2007

Défense de l'infini

De Louis Aragon, on retient, au choix selon son humeur et sa sensibilité : - le poète dont les textes ont été popularisés par Ferré, Ferrat, Montand,… - l’amoureux éperdu d’Elsa Triolet et ce poème merveilleux, « Les yeux d’Elsa » (1) - l’auteur de poèmes hagiographiques et répugnants sur Staline - le dictateur, avec Elsa, des lettres françaises pendant plus de 20 ans - l’homme brisé, après la mort d’Elsa, qui se lança dans une bringue sans fin et des dépenses somptuaires (2) - etc, etc,… J’ai pour ma part une tendresse... [Lire la suite]
Posté par mezcal à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :