22 août 2007

Défense de l'infini

De Louis Aragon, on retient, au choix selon son humeur et sa sensibilité : - le poète dont les textes ont été popularisés par Ferré, Ferrat, Montand,… - l’amoureux éperdu d’Elsa Triolet et ce poème merveilleux, « Les yeux d’Elsa » (1) - l’auteur de poèmes hagiographiques et répugnants sur Staline - le dictateur, avec Elsa, des lettres françaises pendant plus de 20 ans - l’homme brisé, après la mort d’Elsa, qui se lança dans une bringue sans fin et des dépenses somptuaires (2) - etc, etc,… J’ai pour ma part une tendresse... [Lire la suite]
Posté par mezcal à 19:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 août 2007

Le mythe de Sisyphe

L’absurde est une question sérieuse, voire grave. C’est bien ce qu’avait compris Albert Camus, lorsqu’il publia en 1942 « Le mythe de Sisyphe ». Cet essai fait partie de son cycle de l'absurde, avec « l'Étranger » (roman), «Caligula » (pièce de théâtre) et « Le Malentendu » (pièce de théâtre). Il rédigea ensuite un cycle de la révolte avec « l’Homme révolté » (essai), « La Peste » (roman) et deux pièces de théâtre, « Les Justes » et « Etat de siège ». Il devait ensuite rédiger un cycle sur le bonheur, mais à la place il y eut... [Lire la suite]
Posté par mezcal à 19:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 août 2007

Le théâtre de l’absurde selon Eugène Ionesco

Eugène Ionesco (né Eugen Ionescu), Roumain né le 26 novembre 1909 et mort à Paris le 28 mars 1994, est un auteur dramatique lié au «théâtre de dérision» tout comme Samuel Beckett qui le considère comme le père du théâtre de l'absurde (résumable par cette citation : «sur un texte burlesque un jeu dramatique ; sur un texte dramatique, un jeu burlesque»). Lui qui disait « vouloir être de son temps, c'est déjà être dépassé » est effectivement considéré aujourd’hui comme un classique. Il fut pourtant dans les années 50 un... [Lire la suite]
Posté par sayyadina à 19:28 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2007

Michel Serrault

“Michel Serrault's dead Undead undead undead” Je ne sais pas si c’est une bonne idée de rédiger une nécrologie : j’ai en général peu de goût pour ce type de texte, qui peut facilement basculer vers l’hagiographie et le larmoyant. D’autre part, lorsque le mort était un homme public, de nombreuses interviews justes et sensibles sont tout de même réalisées auprès de gens qui l’ont réellement connu. Et puis, argument de taille, les proches ont peut-être envie que le silence soigne leur douleur… Mais bon, je ne pouvais... [Lire la suite]
Posté par mezcal à 07:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 août 2007

Z'avez pas vu Mirza?

13 août 1998, dans un champ de Montcuq (Lot), un coup de feu résonne : Nino Agostino Arturo Maria Ferrari, dit Nino Ferrer vient de se donner la mort d’une balle en plein cœur, un mois après le décès de sa mère. Si tout le monde est capable de massacrer « Le Sud » au karaoké ou de chanter « Mirza » ou « Le téléfon » dans le but de faire rire les mômes (qui vous jettent un rapide coup d’œil consterné et reviennent vite à leur PS 2), la caractéristique multiforme de la création de Nino est moins connue. Nino Ferrer a... [Lire la suite]
Posté par mezcal à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :