Quand les filles parlent entres elles, elles discutent mec ou fringue.

Donc deux copines discutant de fringues disent :
-« waaa il est trop mimi ton top mini »
-« voui, mais j’ai pris 42 grammes et il me moule un peu trop mes fesses, non ? »
-« bah ça va elles sont encore pas trop ramollis par l’age »
-« tu crois qu’a 70 ans on pourra encore s’habiller chez Jenyrouille ? »
-« Ptdr, bah non on mettra des trucs de vieux…ahahaha… »

J’ai souvent entendue dire que les vieux s’habillaient en vieux.

Moi quand je serais vieille (et le premier qui dit que 38 ans c’est vieux goûtera à ma main leste sur ses fesses rabougries) je m’habillerais comme aujourd’hui et je ne porterais pas de bigoudis !

Certitude ou bien comme ces jeunettes ci-dessus je crois encore au pouvoir de l’addiction à la mode ou au moins au plaisir d’être bien dans des vêtements qui me donne envie de m’habiller le matin ?

Peut-on dire que l’image de soi n’est qu’une préoccupation de djeuns, alors que finalement c’est avec l’âge que l’on devrait se soucier plus de son apparence ?

Donc je serais une mémé néo-punk-baba-cool, point barre parce que je fais ce qu’il me plait.

J’ai quand même voulu voir le rapport entre l’âge et les fringues, pourquoi les personnes âgées s’habillent chez Blanche-Porte ? Pourquoi les hommes d’un certain age préfèrent le tergal à tout autre matière ? Pourquoi les femmes de 70 ans aiment le rose et le bleu pale ?

jupe_portefeuille

Parce que si les midinettes s’habillent toute pareil, il en va ainsi des personnes plus âgées, comme si la mode finalement n’était pas si temporelle que veut bien nous le faire croire les créateurs. Donc à chaque âge un habit différent…d’ailleurs peu d’enfants porte volontairement le costard-cravatte. Bizarre quand même…

Et oui, après des journées de recherches sur le net (bon j’exagère un peu sans doute) j’ai découvert avec stupéfaction que les vieux ont bien une mode à eux, des catalogues, des sites dédiés (1) et même des défilés dans les maisons de retraites.

49

Eux aussi sont donc accro à la mode, et quelle mode, le paradis de l’enfer vestimentaire.
Je sais bien que tout est affaire de goût et de couleur, mais quand même comment peut-on en manquer à ce point (de goût et de couleur) ?
500670robe_manches_longues


Les petites cellules grises qui ont tendance à diminuer avec le vieillissement sont-elles responsables du mauvais goût de nos aînés ?

Ou bien est-ce les pilules roses et bleues qu’avalent les femmes à partir de la ménopause qui détruit à ce point les valeurs esthétiques les plus simplistes ?

Ou alors est-ce nous qui ne comprenons rien à la mode de ces sexagénaires, abrutis que nous sommes par le désir de plaire et ne voyons pas le confort des matières grattantes et des couleurs ternes ?

Rien à faire on ne m’ôtera pas de la tête et de mes neurones (certes peu nombreux) que les vieux en plus de sentir mauvais ont mauvais goût.


(1) http://www.facilenfil.fr/ on y apprend même comment enfiler un vêtement ! Il n’est jamais trop tard pour savoir commet s’habiller.