Comme chaque soir, Edouard a passé deux heures dans les wagons bondés du RER et du métro pour rentrer chez lui. L’ascenseur est bien sûr en panne, donc il a monté les huit étages à pied. Lorsqu’il pousse la porte, l’odeur âcre des chaussettes abandonnées négligemment par terre, mêlée à celle de la poubelle qu’il a oublié de descendre lui sautent au nez : depuis qu’Irène l’a quittée pour Robert, Edouard n’a plus le cœur d’entretenir son intérieur…

Après avoir ouvert la fenêtre, Edouard décide de se délasser un peu. Il récupère sous le lit sa paire de seins anti-stress et il les tripote de longues minutes :

Mais son délassement est troublé par des vrombissements désagréables : une mouche bleue, attirée par la pestilence de la poubelle, volette dans la cuisine. Irrité, Edouard se saisit de son aspirateur à insectes et pourchasse l’importune :

Le meurtre d’une mouche suffisant à égayer la triste vie d’Edouard, celui-ci décide de fêter ça. Il va chercher dans le frigo une bouteille de mousseux et, pour donner à la fois le change et un air de luxe à sa beuverie solitaire, il accroche le parachute à bouchon de champagne. Le lent atterrissage du bouchon le fait rêver de vols en montgolfière :

Après un frugal repas, composé de lasagnes micro-ondées mangées directement dans la barquette et d’un pot d’Häagen-Dazs (de toute façon, pourquoi entretenir sa ligne quand on est célibataire et qu’on pue la sueur épaisse des transports en commun ?), Edouard décide de s’amuser un peu. Il se dirige vers son seul ami : son PC.

Mais ce soir, malgré sa photo retouchée par Photoshop et son humour délicat (1), Edouard n'obtient pas un seul rendez-vous virtuel. Dépité, il branche son chien chaud USB pour alimenter ses fantasmes :

http://fr.youtube.com/watch?v=RNigzsd0ev4

Ce qui doit arriver se produit, et Edouard fait un saut rapide aux toilettes pour calmer son excitation. Après deux minutes d’agitation fiévreuse, il s’essuie avec, bien sûr, son papier toilette Sudoku. Autant conjuguer le plaisir et la culture :

Epuisé par ses excès, Edouard se couche, non sans avoir pris une bonne résolution : demain, il mettra son T-shirt Poker ! C’est branché, et ça fera certainement craquer la nouvelle du guichet 102 :

Moralité de cette fable sordide : du mousseux, des lasagnes, un poignet vigoureux : c’est la fête pour les geeks !

Moralité de la moralité : il y a vraiment des gens qui n’hésitent pas à se faire du fric avec la bêtise humaine (2).

--
(1) exemple : « Oh, elle est trop bien ta galerie ! Tu sais que ça me donne des ID… »
(2) tous ces produits stupides sont en vente sur le Net…