10 novembre 2007

Edouard au poignet de béton

Comme chaque soir, Edouard a passé deux heures dans les wagons bondés du RER et du métro pour rentrer chez lui. L’ascenseur est bien sûr en panne, donc il a monté les huit étages à pied. Lorsqu’il pousse la porte, l’odeur âcre des chaussettes abandonnées négligemment par terre, mêlée à celle de la poubelle qu’il a oublié de descendre lui sautent au nez : depuis qu’Irène l’a quittée pour Robert, Edouard n’a plus le cœur d’entretenir son intérieur… Après avoir ouvert la fenêtre, Edouard décide de se délasser un peu. Il ... [Lire la suite]
Posté par mezcal à 09:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :