Encore un texte autour de l'univers de Douglas Adams dans le cadre de la journée anniversaire de sa mort (même s'il n'est pas mort un 25 mai). Promis après on passe à autre chose de plus personnel...

--

Comme tous les 25 mai depuis que la terre n’est plus plate, que les pétunias se vendent en pot et que le thé se boit salé, bref tous les 25 mai depuis que Douglas Adams est mort, les admirateurs de l’auteur commémorent sa disparition en portant sur eux toute la journée une serviette, d’où le nom de Towel Day (le jour de la serviette).

La serviette est une pièce de tissu absorbant, généralement rectangulaire, que l'on utilise pour se sécher le corps, après un bain ou une douche.

La serviette peut être de différentes tailles et couleurs variées, la seule obligation c’est qu’elle soit une serviette de bain et non pas une serpillère, un balais brosse ou du papier tue-mouche, bien que ce dernier a une utilité démontrée comme brosse à cheveux.

Henri Dès, explique très bien l’utilité de la serviette comme accessoire indispensable à toute éducation enfantine dans sa superbe chanson « faire de la musique » dont voilà un extrait pour votre culture générale :

« J'aim'rais bien
Dans ma salle de bain
Faire de la musique
J'aim'rais bien
Dans ma salle de bain
Faire de la musique
A la place du bain

Le savon
Ferait des plongeons
Et puis la serviette
Le savon
Ferait des plongeons
Et puis la serviette
Vol'rait au plafond »

Donc, des premiers bains aux premiers émois amoureux, de la douche à l’accessoire glamour, du soleil à la lune, la serviette est à l’homme ce que la puce est au chien, un élément chic et utile.

Evidement, celui qui en parle le mieux est Douglas Adams dans « Le guide du voyageur galactique » :

« La serviette est sans doute l'objet le plus vastement utile que puisse posséder le routard interstellaire. D'abord par son aspect pratique : vous pouvez vous draper dedans pour traverser les lunes glaciales de Jagran Bêta ; vous pouvez vous allonger dessus pour bronzer sur les sables marbrés de ces plages irisées de Santraginus V où l'on respire d'entêtants embruns ; vous pouvez vous glisser dessous pour dormir sous les étoiles, si rouges, qui embrasent le monde désert de Karafon ; vous en servir pour gréer un mini-radeau sur les eaux lourdes et lentes du fleuve Mite ; une fois enfilée, l'utiliser en combat à mains nues ; vous encapuchonner la tête avec afin de vous protéger des vapeurs toxiques ou bien pour éviter le regard du hanneton glouton de Tron […] en cas d'urgence, vous pouvez agiter votre serviette pour faire des signaux de détresse et, bien entendu vous pouvez toujours vous essuyer avec si elle vous paraît encore assez propre. »

Vous pouvez vous prendre en photo avec une serviette et figurer dans les galeries du site éponyme qui recueille toutes les photos des participants à cette journée du monde entier.

Sinon à Paris, le forum du voyageur galactique donne rendez-vous à 15h devant le pot de fleur de Beaubourg pour célébrer le Jour de la Serviette. Nous on y sera !

Et pour finir, le Towel Day vu par des japonais !

http://www.youtube.com/watch?v=8jIGDqYAEfY