J'ai hésité à poster ce texte ici. Il met en scène des copains et le texte est moins lisible quand on ne connait pas les protagonistes de l'histoire. Puis finalement, après relecture ces personnages pourraient être totalement imaginaires...

--

Dans les commémorations il y a toujours des râleurs pour vous dire que c’était mieux avant, que depuis il n’y a pas eu de vraie révolution, alors que la terre tourne toujours autour du soleil, il me semble en tout cas. Pourtant mai 68 et bien plus intéressant quand il n’est pas en 1968. Retour à l’histoire avec un grand H (n’y voyez aucune allusion à quelconque psychotrope, tous les événements suivants sont attestés par tous les historiens dignes de ce nom).

68 : Néron, proscrit par un décret public, s’enfuit hors de Rome, regagne la villa de son affranchi Phaon, puis se fait tuer par son secrétaire Epaphrodite.
Celui qui raconte le mieux ce moment historique est sans aucun doute Donio le Grand dans son livre « Avoir un nez rond est mieux que d’avoir un nez pouvantail » notamment dans le passage où il décrit que Néron, fatigué des frasques de son secrétaire avec la courtisane Cassinéa de la pampa lui écrit une lettre d’amour (à son secrétaire bien sûr, pas à une femme tout de même) mais Epaphrodite refusant de faire son coming out en raison d’un refus de la chaine thématique Arte de l’interviewer, tuera son amant et maître pour enfin gagner un moment de gloire au magazine « Qui Police ».

168 : À Aquilée, la peste antonine fait des ravages dans l'armée. Au printemps, Marc Aurèle et Lucius Verus quittent Rome pour Aquilée d'où ils comptent organiser la guerre contre les Peuples germaniques.
Ah ! « La peste » de Camus. Ce roman a fait rage et sanglots dans l’armée romaine. Marc Aurèle, parfois aussi appelé GodPunk, et son ami Lucius Verus plus connu sous le pseudonyme Mordicouille après un pari perdu sur l’épilation des Allemandes de l’est, décidèrent de faire la guerre aux peuples germaniques. Hélas la peste Planète venant d’acheter le chef d’œuvre de Camus réconcilia tous les peuples.

268 : Assassinat de Gallien par des officiers illyriens, réunis en conseil de guerre au siège de Milan, alors qu’il tentait de réprimer la révolte d’Aureolus, chef de la cavalerie.
Les Illyriens qui venaient d’élire Alizée meilleure chanteuse du monde prirent très mal les critiques acerbes bien que constructives de la femme de Gallien, Anankè. La très célèbre citation de cette dernière « hin hin hin » a signé l’arrêt de mort de son époux. Les chevaux très vexés de cette allocution contribuèrent sans doute à l’assassinat de Gallien.

368 : En Bretagne, Valentinien et son général Théodose l'Ancien, d’origine espagnole, repoussent les Pictes et les Scots sur terre et les Saxons sur mer.
Dire que cet évènement, annoncé par « Gala » quelques semaines avant, a fait beaucoup couler d’encre comme nous le raconte si bien NumLock : « j’ai assisté à cette scène terrible au bar à saxophone de mon ami Théodose. Après 10 verres de scotch on a piqué les tapas de la table à côté ce qui nous a valu une dérouillée mémorable, ventre à terre ça c’est terminé en eau de boudin dans la cuvette des toilettes !».

468 : En Perse, massacre des Juifs d’Ispahan, accusés d’avoir tué deux mages.
Faut pas déconner avec les mages et surtout les e-mages ! Ezrine grande prêtresse babylonienne revient pour nous sur cette sombre page de l’histoire des dommages : « vous prenez un e-mage de taille pas trop grande (une centaine de pixels suffira), vous l’attrapez par la queue et le montrez à ces messieurs, si vous tirez fort, sa colonne verticale s’étire et se brise à l’écran. Voilà comment on déforme un e-mage ! »

568 : Les Lombards occupent une grande partie de l’Italie. La population, accablée d’impôts et victime d’un système de spoliation discutable, voit arriver les Lombards avec une neutralité bienveillante.
Maître Mezcal, grand spécialiste des vers (et des verres) en tout genre note dans une brève anthologie sur les lombrics de 42000 pages, que certains ne sont pas si neutres que ça. Au bout de quelques verres d’alcool fort, le ver a tendance à tortiller des fesses et le verre à se renverser par terre, d’où le célèbre ver de terre que l’on retrouve dans l’estomac des geeks se nourrissant de pizza italienne froide et de bière chaude.

668 : Les Grecs se révoltent en Sicile.
Don Corleone, chef de la mafia sicilienne, connu aussi sous le nom de Faust le Grand a eu le malheur un jour de vouloir danser la java au lieu de la zorba grecque. C’est cette méprise qui est à l’origine de cette révolte grecque et non pas l’utilisation de l’huile d’olive sans pépin dans les pâtes bolognaises comme certains historiens veulent bien nous le faire croire.

768 : Campagne de Pépin le Bref contre Waïfre, fils d’Hunald, duc d’Aquitaine qui est assassiné.
Campagne publicitaire orchestrée par la grande Carmene sur les bienfaits pour la santé de l’huile de pépin de raisin. Evidemment en Aquitaine cette campagne révolutionnant les habitudes culinaires a déchaîné les critiques gastronomiques : y compris Sayyadina érigeant des icones de sa déesse Maïté et clamant que la graisse de canard ne fait pas grossir, a précipité la mort du duc d’Aquitaine.

868 : Concile de Worms. Recommandation est faite aux prêtres et aux évêques d’utiliser l’ordalie de l’hostie : si un prêtre accusé avalait sans difficulté une hostie consacrée, son innocence était prouvée.
Cette pratique étonnamment n’a jamais voulu fonctionner avec Trollux qui s’exclama lors de son procès qu’il ne se frotterait jamais les fesses avec des orties, mais qu’il voulait bien goûter au vin de messe.

968 : Les Vikings pillent le Nord de l’Espagne et investissent Saint-Jacques-de-Compostelle.
Le Grand prête Yoze s’exclama devant l’éternel et TF1 présents : « le compost est à St-Jacques ce que les vers de terre sont aux Vikings ». Il est évident qu’il faut voir dans cette allégorie des références historiques plus anciennes et un abus de vin de messe.

1068 : Iziaslav Ier de Kiev est battu par les Coumans.
Il s’agit bien sûr du premier épisode de la série roumaine que, puisqu’il n’a jamais été diffusé, nous ne pouvons pas le commenter. Merci de votre compréhension.

1168 : Établissement des Aztèques au Mexique. En arrivant dans le marécage, les prêtres aztèques déclarent avoir vu un cactus poussant sur un rocher, avec, perché dessus, un aigle mangeant un serpent.
Comme le rappelle notre DocteurG international : « il ne faut pas lécher les Aztèques, ils sont toxiques ! Par contre nous pouvons tout à fait boire leur semence fermentée, ça donne un Mezcal de qualité».

1268 : Suite à la prédication de la croisade en Toscane le pape décrète une croisade spéciale contre quiconque entraverait sa marche à travers l’Italie.
Pourtant le pape ne verra jamais l’Italie et tous les chemins ne mènent pas à Rome comme le rappelle le grand horloger Shay dans son autobiographie : « Shay qui va là, pape no pasaran ! »

1368 : Le Tibet reprend son indépendance après la chute de la dynastie Yuan.
Frère Francis dans sa thèse sur la chinoiserie post apocalyptique précise que les lamas se lamentent et que les monastères mona-lisent encore cette indépendance aujourd’hui. Il paraîtrait que tout est question de jeux épiques.

1468 : Les Orcades et les Shetlands sont engagées par la Norvège à l’Écosse pour fournir la dot de la fille du roi. Le remboursement ne sera pas effectué en temps voulu et les deux archipels échapperont définitivement à l’autorité du roi de Norvège.
Owen, roi de Norvège aurait oublié de publier un édit signifiant à son père Kiglisss de ne pas se badigeonner certaines parties intimes de son anatomie de surströmming avant le coït pastoral.

1568 : L'armée de Marie Stuart est écrasée par Murray à Langside. Marie doit se réfugier en Angleterre, où elle passe dix-huit ans en prison.
Elle s’évadera avec l’aide de sa complice Gima qui confectionnera des mètres de corde à sauter avec des fils de vers à soie. C’est en raison du temps nécessaire à cette filature que Marie Stuart a passé 18 ans en prison et a raté un concert de Murray Head, elle en voudra longtemps à Gima. Aux dernières nouvelles les deux amies se sont réconciliées.

1668 : Par le traité de Lisbonne, l'Espagne reconnaît l'indépendance du Portugal.
C’est la conséquence d’une bataille pour un bout de terrain minuscule qu’a refusé de vendre la très pieuse Shruberry au vil fortuné Judas. Le procès durera des dizaines d’années et c’est grâce à l’intervention de Julien Courbet que le différent entre ses deux voisins a pu être levé.

1768 : Portugal : le marquis de Pombal ordonne la destruction de tous les registres contenant le nom des familles nouvelles chrétiennes. Il somme de marier les filles célibataires dans les quatre mois avec des prétendants exclus de la liste.
Il est bien connu que c’est le prêtre Coren qui célébra tous ces mariages et que ce malin a pu avant exercer un droit de cuissage et quelques tournages de films amateurs qui sont facilement téléchargeables sur Internet.

1868 : Au Bouganda, le roi Moutesa établit une véritable autocratie en centralisant tous les pouvoirs. Il achète des fusils à des marchands arabes contre ivoire ou esclaves.
L’intermédiaire qui aujourd’hui ne désire pas s’exprimer à visage découvert et dont le pseudonyme Planteur ne trompe personne est introuvable. Mais certaines personnes disent l’avoir vu danser la lambada dans des îles lointaines.

1968 : il ne s’est rien passé cette année-là, nous sommes donc contraints de rendre l’antenne.