Un petit jeu...pas si évident que ça!

--

L'autre jour, dans mon bouiboui préféré, j'ai sympathisé avec un retraité truculent et loufoque. Le fait qu'il lisait Les fonds de tiroir de Desproges a facilité le rapprochement.

Dans la conversation, il m'a narré un épisode absurde de sa vie. Participant à un salon européen du meuble à Copenhague dans les années 80, il avait remarqué la grande hospitalité des organisateurs danois, toujours à l'écoute des attentes et besoins de leurs invités.

le dernier jour du salon, un hôte demande à notre visiteur français ce qu'il souhaiterait emmener comme souvenir. Celui-ci lui répond :
"Moi? Eh bien, en tant que Français, je veux ramener du Danemark un yoyo."

Sans sourciller ni faire de commentaires, l'hôte danois a parcouru tout le salon et a fini par trouver un yoyo qu'il offrit à notre Français...

Cette anecdote m'a beaucoup fait rire, mais m'a également fait penser que, pour ce qui me concerne, je n'ai pas ce genre de don pour provoquer des situations farfelues.

Certes, sous l'effet de l'alcool, je suis en capacité de créer et vivre des situations picaresques (faire une corrida avec les voitures tout nu à part ma veste que je brandis, histoire d'aller plus loin que Belmondo dans Un singe en hiver, acheter une panière entière de roses dans un bistro et les manger avec mes potes...)

Sous l'effet de substances illicites, j'ai pu dans ma jeunesse jouer au tarot sans cartes pendant deux heures avec des amis, en comptant les atouts et les points, mais ce genre de délire absurde ne me vient pas naturellement, contrairement à cette personne que j'ai rencontrée.

Et vous? Appliquez-vous, plus que moi, l'esprit nonsense dans votre vie?

Quelles anecdotes absurdes, quels moments de folie douce pouvez-vous nous raconter?