J'ai écrit ça pour un ami du net, une de ces personnes qu'on est heureux de rencontrer et qu'on espère revoir rapidement. Il habite en Suède ce qui ne facilite pas les rencontres et c'est un scientifique rêveur, amoureux des jeux de mots bêtes show !
Évidement hors contexte le texte perd de son intérêt mais je tenais à le sauvegarder ici pour en garder une trace...

--

Il y a fort longtemps, une époque où les bouteilles de coca-cola n’existaient pas, où « papillons de lumière » n’était pas fredonné sur toutes les lèvres, où les poules avaient des dents.

Donc, un âge d’or pour les hommes qui n’avaient pas à se raser les aisselles.

Un jour pourtant, une catastrophe arriva...

Les étoiles du ciel se rebellèrent contre la toute puissance du soleil et quelques unes d’entre elles décidèrent de se cacher au fond des océans.

Le soleil furieux, déjà qu’il avait raté son rendez-vous avec la lune, s’enflamma et lança une malédiction : ceux qui aideraient les étoiles verraient leur membre se rétrécir immédiatement.

Pourtant un jour, un homme se baladant sur la plage, en regardant les filles, eut le regard attiré par une lumière brillant dans la mer.
Croyant que sa fortune était faite au vu de la grosseur de ce qu’il pensait être une pépite d’or, il se précipita et ramassa l’objet.

Quelle ne fut pas sa surprise quand il reconnu la forme d’une étoile du ciel.

- Mais que fais-tu là ? demanda t-il surpris.
- Aide-moi s’il te plait, je me cache du soleil depuis des millénaires, il retient mes sœurs prisonnières et m’empêche d’échanger des mails avec elles. Je suis si malheureuse, j’ai besoin d’amour.

Fort ému de cette révélation et un peu émoustillé par les filles qui marchaient sur la plage qu’il avait croisées il y a quelques instants, l’homme comprit que sa destinée était faite.
Il deviendrait branleur d’étoiles de mer pour qu’elles se reproduisent et deviennent autant nombreuses que les étoiles restées dans le ciel.

Ce choix fut d’autant plus facilité par la malédiction qui le foudroya. Il ne pouvait plus s’abandonner à son passe temps favori, son sexe avait considérablement rétréci et ressemblait à une petite saucisse apéritif.

Il parcourut le monde à la recherche d’autres étoiles pour leur dispenser le bonheur. Le message se diffusa partout sur la planète et même sur le complexe Alpha, c’est pour vous dire !

L’homme était heureux, il partit s’exiler sur une petite île suédoise avec toutes ses nouvelles amies, loin du soleil mais sa passion lui valait bien quelques sacrifices.
Mais son bonheur n’était pas complet, il ne pouvait pas s’unir avec ces êtres merveilleux. Il lui fallait trouver des sponsors pour concrétiser son envie.

Il commença par raconter son projet à la télévision, mais cette perfide le fit passer pour un fou. Comment un homme pourrait-il s’unir à une étoile ? Rêve inaccessible, fut qualifié son espoir.
Il reste juste un témoignage audiovisuel de sa courte carrière médiatique :
http://fr.youtube.com/watch?v=AHjCTMU-x2Q

Puis il rencontra Marvin, un robot curieux, très intelligent qui lui donna une idée. Partir à la conquête du complexe Alpha, créer un secteur dédié à l’humour absurde, se faire plein d’amis et trouver une personne pour écrire son histoire.

Dès lors, tout était possible. Seuls des rêveurs comme lui pouvait rendre possible par les mots son union avec ses étoiles de mer.

Seul le nonsense pouvait donner du sens à sa quête.

Une fois accompli, il partit heureux au bord de la mer et se recouvrit le corps de Surströmming pour ajouter une touche d’érotisme à son sexe à pile car en plus d’avoir perdu en taille, ce dernier avait aussi perdu en vigueur et seule la technologie pouvait encore lui assurer un fonctionnement correct.

Il s’unit sous un soleil froid et vert de rage avec la plus belle des étoiles de mer.