C’est une vérité maintes fois prouvée : les Monty Python ont tout inventé. Mais, me direz-vous, comment se sont-ils eux-mêmes inventés ?

Après avoir entamé leurs carrières d’auteurs comiques de façon séparée dans diverses émissions radio de la BBC au début des années 60, les collaborations à la télé entre les futurs Pythons devinrent de plus en plus fréquentes à partir de 1966, tout d’abord plus dans l’ombre qu’au premier plan.

Dans The Frost Report, émission dédiée à la vedette anglaise David Frost diffusée de 1966 à 1967, Chapman, Jones, Palin et Cleese faisaient partie de l’équipe des auteurs – Cleese jouant également dans de très courts sketches – Idle faisant le « nègre » pour les longs monologues de David Frost sans être toujours crédité au générique… (1)

Rapidement, les compères s’impliquent dans des projets où leur rôle est plus marqué et leurs apparitions plus régulières.

En 1967, Cleese et Chapman, accompagnés du génial Marty Feldman, imposent leur patte dans le show At last the 1948 Show, ainsi dénommé pour se moquer de l’habitude qu’avait la BBC de programmer les émissions très longtemps après leur conception… Eric Idle apparaît dans quelques émissions.

L’habitude de la télé britannique à l’époque étant de réutiliser les bandes après diffusion des émissions, seuls deux épisodes de la série ont pu être sauvés (par John Cleese lui-même…) ainsi qu’une compilation de sketches réalisée pour une télé suédoise.

Mais, dans le maigre matériel disponible, figurent tout de même des pépites :
- une des premières grandes « confrontations » entre Cleese et Chapman, qui firent la gloire du Flying Circus : http://fr.youtube.com/watch?v=Yqwnwk6LZFs
- « The Four Yorkshiremen » sketch, qui sera repris ensuite par les Pythons (les deux versions figurent à la suite dans l’extrait) : http://fr.youtube.com/watch?v=A77ABcfMCQg&feature=related

Parallèlement, entre décembre 1967 et mai 1969, est diffusé Do Not Adjust Your Set (désigné par son acronyme DNAYS), au titre qui évoque la phrase inaugurale de la Quatrième Dimension. Dès l’origine de cette série, qui comptera deux saisons et 27 épisodes et qui était théoriquement destinée aux enfants, Idle, Palin et Jones sont responsables du scénario et de l’écriture des sketches (dans lesquels ils jouent avec David Jason et Denise Coffey), ils seront rejoints à la fin de la série par Terry Gilliam (rencontré par Cleese à New York en 1963), pour ses animations qui deviendront célèbres avec le Flying Circus (2)

Une petite compilation de sketches pour vous mettre l’eau à la bouche : http://fr.youtube.com/watch?v=XymIMgMvOvI&feature=related

Dans chaque épisode apparaissait un super-héros joué par David Jason, « Captain Fantastic » (3), qui combattait la diabolique Mrs Black, dans une ambiance parodiant The Avengers. Voici l’épisode 5 (le meilleur à mon avis) et le thème musical du feuilleton interprété par toute la troupe :
http://fr.youtube.com/watch?v=ghzqPjlCpjM&feature=related
http://fr.youtube.com/watch?v=-GadImlFPwQ

Le groupe qui accompagne Idle est le Bonzo Dog Doo-Dah Band, qui apparaissait dans chaque épisode. Créé par Neil Innes, qu’on retrouvera plus tard avec Idle à l’origine des Rutles (groupe parodiant les Beatles), son influence sera multiforme. Pour preuve, revoyons cet extrait du Rocky Horror Picture Show :

http://fr.youtube.com/watch?v=icqnmDafkj0&feature=related

Et maintenant, regardez avec attention cette chanson du Bonzo Dog Doo-Dah Band :

http://fr.youtube.com/watch?v=hKvrbu7xJbA

Un chanteur efféminé, un éclairage défaillant, les mêmes bruitages extra-terrestres, la naissance du monstre… Etonnant, non ?

Une émission spéciale de DNAYS fut diffusée pour Noël 1968, intitulée Do not adjust your stocking Si, comme moi, vous êtes devenus des aficionados, vous pourrez aisément supporter ce long visionnage :
http://fr.youtube.com/watch?v=ovJzRXdZbNM&feature=related
http://fr.youtube.com/watch?v=TNJ7n5KvQlE&feature=related
http://fr.youtube.com/watch?v=lja8StuaLiU&feature=related

Le dernier épisode de la série fut diffusé le 14 mai 1969. Le premier épisode du Flying Circus le 5 octobre. Entre-temps, les six compères avaient marché sur la Lune…

---

(1) C’est le cas dans cet extrait, où on voit aussi John Cleese couper un gâteau de mariage : http://fr.youtube.com/watch?v=tsv7dQVENgs&feature=related
(2) Toujours pour les mêmes raisons, seulement neuf épisodes de la 1ère saison on été sauvés, dans lesquels ne figurent pas les créations de Gilliam, contrairement à ce qu’affirme la jaquette du DVD qui les regroupe. Mais achetez-le quand même, il y a une version sous-titrée en français…
(3) Fan de la série, Elton John appela quelques années plus tard un des ses albums Captain Fantastic And the Brown Dirt Cowboy