19 octobre 2008

La mort ne siffle jamais trois fois

Même exercice que pour Mezcal : écrire un texte différents à partir des mêmes notes de bas de page. -- Il a frappé un matin de bonne heure. Il avait mis son masque de mort (1) et emporté sa faucille (et son marteau ?) qu’il tenait fièrement à la main, ce qui n’est pas pratique pour frapper une porte, surtout quand celle-ci n’a rien demandé. Vu qu’elle dormait profondément, elle n’a rien entendu même pas le jet de pierre qu’il jeta à sa fenêtre d’un air agacé. Faut dire que ces immondes bouts de rocher retombaient... [Lire la suite]
Posté par sayyadina à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,