« Loin des verdâtres imams de l'écolomanie
J'aim'rais encore te voir sensuelle et sulfureuse
J'aim'rais encore renaître à ton ventre meurtri
Là où ta peau devient humide et granuleuse
Terre Terre Terre
Dans quel état t'erres ? »


Je suis d’accord avec vous : Thiéfaine nous a habitués à mieux que le jeu de mots totalement nul du dernier vers. Heureusement que, musicalement, ça tient la route (1).

Mais cette chanson « écolo » d’HFT m’a permis de me rendre compte d’une chose. Le « jeu de mots bêtes show »,  est une solution pour sauver la planète.

Evidemment, l’autre pisse-froid de Victor Hugo prétend que « le calembour est la fiente de l’esprit qui vole. » Mais nous n’allons pas nous censurer parce qu’un pigeon a chié sur la tête de ce vieux Totor…

En creusant dans le florilège des jeux de mots les plus douteux, je me suis aperçu qu’ils conjuguent la force écologique du discours de Mickey 3D et le lyrisme vert de Francis Lalanne. Par exemple :
- « Comment vas-tu, yau de poêle ? » : on se trouve immédiatement transporté dans l’ambiance séculaire du bois qu’on coupe au petit matin dans la forêt, en frissonnant de froid, pour alimenter le poêle autour duquel toute la communauté va se réunir en chantant du Maxime Le Forestier. Et sans polluer l’atmosphère avec des fumées chimiques…
- « Dans le Doubs, absinthe-toi » : suivant ce conseil salutaire, notre Nitoyen exemplaire agzagorot part dans les forêts autour de Besançon pour picoler et pêcher à la main des brochets de 35 kg.
- « Une pie vit un appât,
Elle voulut le happer
Mais ne le happa pas.
Moralité : quel bel appât que la pie n’happa pas. »
D’évidence, nous touchons la quinte essence de la vie au grand air, faite d’oiseaux espiègles et de sensualité exubérante.

Cela m’a donné l’idée du petit jeu suivant :
A vous de faire les pires jeux de mots en réplique, et d’expliquer en quoi ils militent pour le retour vers Mère Nature, pour une vie plus éco-responsable.

Et ça pourra donner de très belles paroles pour une chanson de Lalanne…



--
(1) http://www.deezer.com/track/894793