26 décembre 2008

La vie secrète de le métro

Depuis 1975, c'était un signe d'élégance, le privilège des initiés, le passeport pour les secrets exotiques de la capitale. Arboré avec une feinte inadvertance, ce petit rectangle plastifié permettait à l'exilé francilien de plonger les hétaïres provinciales dans un début d'extase, quand il venait visiter ses anciens camarades des jeux adolescents à Limoges ou Yssingeaux. Il permettait ainsi, par une extension de ses fonctions habituelles, de ménager des voyages à Cythère bien plus réjouissants que le trajet quotidien... [Lire la suite]
Posté par mezcal à 22:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

24 décembre 2008

Pom pom pom pom

Un texte de noël ...ou bien de pâques... -- On nous répète à longueur de journée qu’il faut manger 5 fruits et légumes par jour. Pourtant il est de source sure que certains fruits peuvent être extrêmement dangereux pour l’homme comme pour la femme. L’Histoire avec un grand H, celle qui ne peut être remise en cause, nous a pourtant prévenus de ses dangers depuis l’aube des temps. D’ailleurs que se passa t-il à l’aube des temps ? Adam et Eve batifolaient dans leur jardin à Eden, une ville africaine, puisque comme tout le... [Lire la suite]
Posté par sayyadina à 22:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 décembre 2008

Résumons 35 années de foot

Récemment, en zappant en pleine nuit sur une chaîne câblée ouzbèke, je suis tombé par hasard sur la retransmission d’un sport confidentiel et bien sympathique : le football. Les commentaires ne m’ont pas permis de comprendre vraiment les règles, mais j’ai trouvé cela très amusant. Visiblement, vingt joueurs courent après un ballon, sans avoir le droit de le toucher avec la main, tombent en faisant des grimaces de douleur ostentatoires, engueulent un homme en noir qui ne fait rien d’autre que siffler, tandis que deux gus sont... [Lire la suite]
Posté par mezcal à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 décembre 2008

Hall of Fame : Nicolas Peyrac

Hommage au fils spirituel engendré par l'union d'Antonin Artaud et Maurice Chevalier : après Georges Pérec, Nicolas Peyrac. Ah! Evidemment, pour vous les jeunes, élevés au son de M Pokora et nourris au grain transgénique de Cauet, ce nom illustre ne dit rien. Pourtant, la veine surréaliste de cet artiste maudit irrigue les battements de coeur de tous les amoureux du surréalisme post-industriel, de ceux qui ne se résignent pas à la morne litanie des chanteurs drogués, des divas alcooliques et anorexiques, bref de ceux ... [Lire la suite]
Posté par mezcal à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,