« Quelles que soient ses origines, quel que soit son sexe, qu’il soit reptilien, mammifère ou les deux à la fois, peu importe. Ce qui est alarmant c’est, présentement, la tendance du spam à pénétrer dans tous les milieux, même les plus fermés. C’est pourquoi je crie : « Alerte au spam ! »

(…)
Du nivellement par le spam, à l’asservissement par le spam, il n’y a qu’un pas. Si nous relâchons notre vigilance, nous allons tout droit à une idéologie du spam avec tout ce que pareille aventure comporte. »


Quel est l’éminent membre des Monty qui a pu écrire ces lignes, vous demandez-vous, imbibés comme vous êtes d’un de leurs plus fameux sketches ? (1)

Et bien non, ce texte a été écrit dans un journal paru en Angleterre le … 24 mars 1944. Son auteur ?

Pierre Dac.

Dans un texte précédent, je vous avais narré l’aventure de L’Os à Moelle jusqu’à l’invasion de la France par les Allemands en 1940. Pierre Dac, réfugié en «zone libre » à Toulouse, décida en novembre 1941 de rejoindre Londres. Comme rien ne pouvait se passer normalement pour lui, c’est en octobre 1943 qu’il rejoint enfin la capitale anglaise et l’équipe de Radio-Londres. Il participera jusqu’en août 1944 à l’émission « Les Français parlent aux Français », puis rejoindra Paris libéré, sera correspondant de guerre avec les troupes du général de Lattre de Tassigny, puis relancera la parution entre 1945 et 1947 de L’Os libre. (2)

Pendant son séjour en Angleterre, Il participa également au journal France, conçu pour les expatriés des Forces Françaises Libres. C’est à ce titre qu’il écrivit de nombreuses chroniques traitant de problèmes aussi essentiels pour les exilés que la cuisine anglaise, les mœurs des habitués des pubs, ou bien l’invasion sournoise d’un pâté de mauvaise qualité, collant, servi aux soldats anglais et des armées alliées dans leurs cantonnements : le « Spiced Pork and Meat », ou SPAM.

Visionnaire, comme souvent, il fut le premier à dénoncer, dans l’édition donc de France du 24/3/1944, les dangers pour la civilisation de cette mélasse gluante et insipide. Pourfendeur de toutes les écoles de pensée totalitaires, il n’hésita pas à révéler au grand jour « la création envisagée d’une légion de volontaires du spam dont les membres seraient tenus de ne marcher qu’au spam cadencé et de porter un insigne à croix spamée ».

Ses efforts – relayés quelques 25 ans plus tard par les Pythons – ont permis de repousser jusqu’à une période récente les assauts du spam. Mais aujourd’hui, nos messageries électroniques sont envahies, engluées même dans le spam gélatineux, et nos PC nous chantent, sur l’air des Montagnards :
« Halte-là (ter)
Le spam est là
Le spam est là
Halte-là (ter)
Le spam, le spam est là
Le spam, le spam
Est là ! »


Qui nous délivrera du mal ?

--
(1) allez, juste pour le plaisir
(2) je ne saurais trop conseiller aux amoureux du « Roi des loufoques » l’achat de Pierre Dac. L’Os à Moelle et Pierre Dac. Drôle de guerre, parus aux éditions omnibus.