17 avril 2013

Chronique des cintres et du cheval melba à 11 h 11

« Alexandre Vialatte , qui est assurément l'un des plus grands écrivains de ce demi-siècle, ce ne sont pas les trous du cul du nouveau roman qui me pèteront le contraire, était un homme fort cultivé, d’une prose infiniment élégante, d’un humour plus subtil, plus tendre et plus désespéré qu’un la mineur final dans un rondo de Satie. » Voici ce que disait Pierre Desproges d’un de ses maîtres, Alexandre VialatteJe me suis permis le petit jeu d’imaginer ce que Vialatte eût pu dire de Desproges.----Universalité du rire – Le... [Lire la suite]
Posté par mezcal à 17:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]