17 juin 2008

Psychologie des foules dans le désert.

Ce texte a été écrit pour un autre blog, basé sur le principe des Cacopédies de Umberto Eco.Si le savoir s’encyclopède alors pourquoi ne pas compiler aussi l’anti-savoir. C’est le but de la Cacopédie qu’Umberto Eco décrit dans son livre absurde « Comment voyager avec un saumon ?». La Cacopédie c’est « la somme négative du savoir ou une somme du savoir négatif. Sa tâche cognitive se proposait d’être un inventaire exhaustif de l’anti-savoir ». Toute entrée devant répondre à plusieurs critères dont le principal est de partir d’un... [Lire la suite]
Posté par sayyadina à 14:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 juin 2008

Mes soixante huîtres

Oui je sais, mai 68 c'est passé et on aurait pu écrire nos textes sur le sujet (enfin si on peut dire ça...) le mois dernier, mais un rendez-vous important dans la quatrième dimension nous a empêché toute interaction avec notre blog. Et pour finir bien sur on a été enlevé par des extra-terrestres ! (comment ça j'exagère?!)---« 68 68 68 68 68… Il y a des chiffres qui me font mal à mon dicteur. 68... Il s'en fout mon dicteur, il le connaît ce chiffre. Il l'a fait, comme on fait une partie de cartes. Les cartes, aujourd'hui, sont... [Lire la suite]
Posté par mezcal à 12:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 juin 2008

Mai 68 c’était mieux avant !

J'ai hésité à poster ce texte ici. Il met en scène des copains et le texte est moins lisible quand on ne connait pas les protagonistes de l'histoire. Puis finalement, après relecture ces personnages pourraient être totalement imaginaires... -- Dans les commémorations il y a toujours des râleurs pour vous dire que c’était mieux avant, que depuis il n’y a pas eu de vraie révolution, alors que la terre tourne toujours autour du soleil, il me semble en tout cas. Pourtant mai 68 et bien plus intéressant quand il n’est pas en... [Lire la suite]
Posté par sayyadina à 12:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 mai 2008

Anarchy in Chamalières

Il fallait rétablir cette réalité trop souvent ignorée ! -- L’autre soir, alors que mon chauffeur, après quelques courses frugales chez Fauchon et Petrossian, me ramenait dans mon quartier privé de Chantilly, j’aperçus devant le portail blindé quelques polissons écroulés, les crêtes roses ou vertes dressées sur la tête, les Doc couvertes de vomi et le T-shirt « Core y gang » lacéré. Après avoir signalé à ma voisine, la baronne, que sa fille avait encore trop noyé la précarité de son existence dans la 8,6 ° avec ses amis du collège... [Lire la suite]
Posté par mezcal à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 mai 2008

La jeunesse de Prostetnic Vogon Jeltz

Récit imaginaire écrit dans le cadre d'un concours proposé par "Le voyageur galactique" dont j'ai gagné le second prix, une peluche Marvin, vous pouvez lire tous les récits en cliquant "ici". C'était la première fois que j'écrivais un texte pour un concours, donc je suis super fière d'avoir gagné un prix. Bon ok, il faut que je rajoute par honnêteté qu'il n'y a eu que 4 textes en compétition, donc le deuxième prix sur quatre c'est pas non plus un exploit !  Mais quand-même...surtout le prix en lui-même, la... [Lire la suite]
Posté par sayyadina à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 avril 2008

Coming out

Cela fait près de trente ans que cela dure. Que je succombe régulièrement à cette pulsion coupable, à cette vilénie honteuse. Chaque fois que je vois poindre les prémisses de cette bassesse qui me traumatise, j’ai des sueurs froides, mes doigts tremblent. Ces doigts qui rêvent de faire ce geste frénétique… J’essaie de repousser l’échéance, j’abandonne en hâte mon occupation, je la délaisse parfois pendant des jours. Mais, lorsque je passe à côté de l’objet de mon tourment, mes yeux s’exorbitent tels ceux d’un junkie. ... [Lire la suite]
Posté par mezcal à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 mars 2008

A votre service.

Un petit texte écrit pour parano.be autour de l'univers absurde de Douglas Adams, je me suis toujours demandé en lisant "le guide du voyageur galactique" et notamment le deuxième tome "le dernier restaurant avant la fin du monde" à quoi pouvait donc ressembler la vie d'une serveuse dans ce restaurant.--J’avais écumé tous les petits boulots possibles, de planète en planète, de système solaire en géante gazeuse, sans trouver où me fixer quelque part. La bougeotte est une maladie qui s’attrape jeune et dont on... [Lire la suite]
Posté par sayyadina à 00:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 février 2008

Le bienfait des catastrophes naturelles

On dénigre souvent les tremblements de terre, les tsunamis sur les plages indonésiennes , les éruptions volcaniques. Mais les catastrophes naturelles n’ont-elles pas leurs côtés romanesques aussi ? Ecoutons ce chant d’amour, lancé par une grande philosophe contemporaine : « Vision d'orage, J'voudrais pas qu'tu t'en ailles. La passion comme une ombre, Fallait que j'y succombe. Tu m'enlaçais, Dans les ruines du vieux Rome. » [merveilleuse allusion et hommage aux morts de Pompéï. Eh oui, les habitants carbonisés et... [Lire la suite]
Posté par mezcal à 17:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 février 2008

Ne pas mâcher ses mots

J’ai des mots pleins la bouche, ils se mélangent, sortent en bloc sans cohérence, alors je les ravale, en attendant des jours meilleurs de régurgitation. Pourtant je n’ai pas ma langue dans ma poche d’habitude, mais cela fait plusieurs jours que j’ai beau la tourner 7 fois comme les pêchers capitaux, rien n’y fait, pas de mots dits. Il faut bien pourtant que j’arrive entre deux mots, à choisir le moindre, mais rien ne sort je mot ligne de mes petits bras sans avancer d’un caractère. Qui ne dit mot, consent, mais... [Lire la suite]
Posté par sayyadina à 17:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 décembre 2007

Le repas de Noël

Les convives arrivent joyeux, les bras chargés de cadeaux, ils ont affronté le froid glacial de l’hiver, pour arriver dans la chaleur orangée de la pièce illuminée. Cette année leurs hôtes ont fait des efforts de décoration, les bougies parfumées éclairent délicatement la pièce principale et elles seront fort appréciées quand l’oncle Albert fumera ses infâmes cigares. Après les congratulations obligatoires, les moqueries à propos de tata Berthe qui a le nez qui coule et qui se mouche dans la serviette de table ou de... [Lire la suite]
Posté par sayyadina à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,