Pour faire peau neuve (mais pas trop quand même) au blog : un peu de dépoussiérage.

Après la bannière, c’est les catégories que mon envie brutale de changement est allée titiller.

Une petite description (qui ne s’impose pas forcement mais j’en ai envie) avec le nombre de billets postés par catégories (faut vraiment que je n’ai rien d’autres à faire…)

Allo ? Ici le blog (13 billets) : parce qu’un blogueur aime bien parler de son blog, de ses stats, des requêtes Google…le blog narcissique.

De bonne humour (12 billets) : un peu d’humour et de légèreté dans ce monde de brute…

Divagations sur le net (11 billets) : où l’on parle de la toile, de la blogosphère (qui n’existe pas vraiment d’ailleurs…).

Et Dieu dans tout ça ? (4 billets) : Athée et contre toute forme d’endoctrinement, un sujet qui me tient à cœur.

Farfouillage sur la toile (4 billets) : des URL, des URL et encore des URL. Des liens sympathiques ou qui me font réagir.

Le chemin des mots (5 billets) : les livres dont j’ai envie de faire partager le plaisir que j’ai eu à les lire.

Outre passé (3 billets) : je ne souhaite pas parler de mon métier sur le blog mais plutôt d’anecdotes à propos de nos ancêtres.

Pendant ce temps dans le monde animal... (4 billets) : mon chien et autres curiosités…pourquoi ? Ben parce qu’ils nous entourent, alors comment ne pas parler d’eux.

Poussières d’existence... (10 billets) : le côté perso, pas trop quand même (d’ailleurs cela peut être aussi l’existence de ceux qui m’entourent…). Il m’est plus facile d’écrire un texte sur n’importe quel sujet que sur moi-même, mais finalement une catégorie qui se remplie bien.

Se laver les oreilles (7 billets) : un peu de musique pour adoucir les mœurs ? Non ?! Mais aussi parce que c’est très agréable de parler musique et de pouvoir ajouter des morceaux aux textes.

Stop ! ...ça suffit (8 billets) : les coups de gueules, les trucs qui me gonflent, m’ennuie, m’attriste… et il y en a beaucoup…

Bon ça fait déjà beaucoup, et plus on rajoute des catégories, plus c’est compliqué à gérer.

Et je n’ai pas trop envie de me triturer le cerveau à calculer où classer un post.

Il me reste plus qu’à réactualiser les liens (déjà en cours), et la transformation (qui a dit qu’une transformation devait être radicale ?) sera achevée.